Acheter  

L'enfance au coeur : Témoignages de Bambous en Asie du Sud-Est

Tour à tour en pirogue, en bus, en moto, apprenant les langues asiatiques, démêlant la complexité des situations, rédigeant leurs rapports, éprouvant la touffeur et la moiteur des saisons, voici six témoignages de volontaires chez Enfants du Mékong. Appelés Bambous, ces volontaires confient leur expérience inoubliable d'une année au service des enfants sidéens, des enfants des prisons, du développement de projets durables, de la gestion financière de programmes humanitaires pour ne citer que quelques aspects de leurs différentes missions en Asie. Ces témoignages de Bambous, généreux et engagés dans l'aventure de la compassion, traduisent Enfants du Mékong dont la vocation est de servir l'enfance du Sud-Est asiatique partout où elle est en danger.

 

Acheter  

 Enfances lointaines

Des poupons, des bambins, des adolescents, des enfants du bout du monde... En Mongolie, deux jumeaux sont emmitouflés, douillettement emmaillotés pour affronter l'hiver ; au Pérou, sur les rives du lac Titicaca, c'est une maman qui porte son enfant sur le dos, enveloppé dans un châle brodé ; en Thaïlande, c'est une toute petite gamine qui joue avec la mousson et ses eaux abondantes... Photographe globe-trotter, Kevin Kling a rapporté de ses voyages, au cours des vingt dernières années, de superbes images en couleurs qui sont autant d'hymnes à l'enfance. En Amérique latine, en Afrique, en Asie, un même sentiment d'amour coule à travers ces clichés reproduits sur de pleines pages.
Ici, une mère donnant le sein, là un grand-père initiant son petit-fils à la bicyclette, là encore une fillette chérissant dans ses bras l'agneau qui vient de naître... À ces portraits pleins de vie, Kevin Kling ajoute la grandeur des paysages : la majesté des Andes, une plaine d'Ethiopie, les bords de la mer d'Arabie, un marché sur la route de la soie, les étendues de la steppe... Enfances lointaines se livre comme un voyage, dans le temps et dans l'espace, chargé de rêves et de bonheurs, porté vers l'avenir.
Il existe une esthétique de la beauté, comme il existe une esthétique de la misère. On avait reproché à Sebastião Salgado de faire la part belle à la douleur, dans ses Enfants de l'exode, photographiés en noir et blanc. Le parti pris de Kevin Kling est diamétralement opposé. C'est ici une enfance épanouie, heureuse, partagée entre le rire et le sourire. Cet album pourrait donc être le pendant de celui de Salgado, l'endroit contre l'envers. L'un n'empêche pas l'autre. Bien au contraire.

 

Acheter  

 Enfances volées

Un gosse dénudé qui gagne trois francs six sous en crachant du feu à l'intersection de deux routes ; deux autres dévêtus qui se prostituent pour un repas ou une drogue ; un enfant parcourant une rue à l'aube, cherchant dans les poubelles ce qu'il pourrait tenter de vendre ; sur un marché, de petits vendeurs à l'étalage ; un autre gosse encore, qui charge du charbon dans les rebuts d'énormes mines, de frêles gamins cassant la pierre dans une carrière... Ce sont là quelques aspects monstrueux des abus et de l'exploitation d'enfants à travers le monde. Des images puisées dans le quotidien terrifiant de pauvres hères démunis, harassés, épuisés. Au regard des photographies de Fernando Moleres, on n'est pas là pour s'amuser. Images âpres, dures, parfois insoutenables, tout en violence et révolte. Ce n'est pas seulement le regard de Moleres sur le monde. C'est aussi le monde comme il va, comme il est, avec ses torts et travers, ses horreurs, son "universelle vacherie", selon l'expression de Céline. Parce que, précisément, ces Enfances volées ont les allures d'un certain voyage au bout de la nuit. Et l'on n'est que spectateur...

 

Acheter  

 L'Enfant africain et ses univers : Approches psychologiques et culturelles

Comment évoluent les enfants africains, à cheval entre les traditions de leurs parents et la mondialisation culturelle ? Quelles valeurs sont transmises à ces enfants ? Quels rôles tiennent le père, la mère, la famille élargie dans un contexte de transition culturelle ? Comment est vécue l'adolescence ? Quelles places pour le rapport au corps, à la parole, à la sexualité, à la maladie et à la mort ? Voilà quelques questions que ce livre aborde. Aujourd'hui l'Afrique s'urbanise et une partie de sa population émigre vers l'Occident. Qu'est-ce qui permet d'imputer telle attitude observée chez un enfant africain à ses origines culturelles, vu les nombreuses influences étrangères auxquelles il est soumis : religieuses, environnementales, politiques, économiques et historiques ; nous pensons ici au rôle de l'esclavage et de la colonisation ? Ce livre est un voyage dans le temps. La première partie est consacrée à l'univers psychologique et culturel de l'enfant en Afrique. La deuxième s'intéresse à l'enfant africain dans un contexte de migration, principalement en France

 

Acheter  

 Les Enfants de l'exode

Au moment de crises graves, de conflits politiques, de guerres ou de catastrophes naturelles, les enfants sont toujours les principales victimes. Victimes de la famine ou de la maladie parce qu'ils sont plus faibles, plus vulnérables car incapables de comprendre pourquoi, soudainement, le voisin est devenu un ennemi, pourquoi ils sont obligés de quitter leur foyer, pourquoi ils se retrouvent entassés dans un camp de réfugiés, pourquoi encore ils marchent des jours durant sur la route vers des lieux inconnus. Pourtant, malgré les circonstances, ils débordent de vitalité, s'enthousiasment encore, deviennent excités devant un appareil photo, en Asie comme en Amérique du Sud, au Kosovo comme en Afghanistan ou en Angola. À travers quatre-vingt-dix portraits en noir et blanc, parallèlement à son ouvrage photographique Exodes, consacré aux déplacements des populations dans le monde, Sebastião Salgado rend hommage à ces enfants de l'exode, complices, souriants devant l'objectif, insouciants ou perplexes, mais définitivement marqués, qui racontent naturellement leur histoire de gosses devenus trop tôt adultes.

 

Acheter  

 Les Enfants du soleil: Madagascar

Hugo est à Madagascar. Il visite l'île dans l'intention d'acheter des pierres précieuses. Au cours de ce voyage, il rencontre d'étonnants personnages et s'aperçoit qu'il n'y a pas que les pierres qui ont de la valeur. Quand les enfants sourient ne sont-ils pas comme des diamants ? Hugo va également connaître la peur, non pas celle de voir la misère, mais celle de se voir en face d'elle. Les chemins de la découverte ne sont-ils pas aussi ceux de son âme ?

 

Acheter  

Etats d'enfances

Qu'il s'agisse du quotidien, du banal, d'événements exceptionnels ou de destins exemplaires, les grands photographes, dans leur subjectivité même, témoignent d'irremplaçable façon. Pour mieux encore affirmer la vocation pluraliste de la collection Photo Poche, nous avons décidé de lui adjoindre deux séries qui traitent photographiquement de faits d'histoire et de société . Malnutrition, exode forcé, paupérisation accélérée, un certain nombre de photographes ont choisi de dresser un panorama exhaustif de l'état du monde...Francesco Zizola est l'un d'eux. En 1992, en association avec l'UNICEF , il entreprend une série de reportages sur les multiples formes d'exploitation des enfants. Ce travail exemplaire, plusieurs fois distingué par le World Press Photo, se poursuit aujourd'hui encore sur les cinq continents.''Etats d'enfances'' présente les différents chapitres de ce livre noir de la condition des enfants.

 

Acheter  

 A la recherche des enfants des rues

Dans toutes les villes de la planète, lorsqu’un enfant (ou un jeune) se précipite pour laver la vitre d’une voiture, deux univers se font face. Ignorance et fantasmes réciproques guident leurs relations. S’il est impossible de se « mettre à la place » de l’enfant des rues, comment tenter de comprendre ses logiques, et quelle attitude peut adopter le « citoyen » qui se préoccupe de cette question ? Cet ouvrage, mené par le Centre international de l’enfance et de la famille, brosse un portrait de ces jeunes et enfants à Paris, Chicago, Brazzaville, Bogotá, Belo Horizonte, en Chine... Il décrit quelques actions qui reposent sur la créativité des enfants et des jeunes, dont le mouvement hip-hop est une des expressions les plus structurées. Briser ou du moins limiter les mécanismes qui poussent à faire de l’exclusion des jeunes et de la violence les deux modalités majeures des relations urbaines au plan mondial semble être l’enjeu essentiel du XXIe siècle. Les chercheurs en sciences sociales et les journalistes portent une responsabilité aussi grande que les acteurs non gouvernementaux ou les décideurs publics pour contribuer à relever ce défi.

 

Pour plus d'informations sur les enfants dans le monde : Amazon