Insoumission à l'école obligatoire

Acheter 

Insoumission à l'école obligatoire de Catherine Baker

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1 Contre tout ce qui est obligatoire

2 Contre les canons de la pensée

3 Contre la très manifeste injustice de l'école

4 Contre la trouille

5 Contre l'oppression des adultes sur les enfants

6 Contre les maîtres

7 Contre la confusion entre apprendre, savoir, connaître

8 Contre l'assujettissement du sexe mineur

9 Contre le manque à vivre

10 Contre la normalisation

11 Parce que je t'aime et qu'on n'a rien à perdre

 

Acheter  

Vers une école totalitaire ? L'enfance massifiée à l'école et dans la société.

Depuis de longs mois, la crise de l'école est au coeur de l'actualité, qu'il s'agisse des faits divers, de la politique ou des débats d'idées qui semblent, le plus souvent, obscurs au grand public.
Mais, en fait, d'une manière accélérée sous la conduite de ses nouveaux responsables, l'école subit, en ce moment, une transformation radicale, dans ses objectifs, comme dans ses moyens. Ce changement inquiète les parents. Pourtant, ils n'en soupçonnent pas encore l'ampleur.
L'objectif, c'est « l'école de masse » où les individualités ne doivent plus être prises en considération. C'est ainsi que la décrivent les sociologues et les « pédagogistes » qui inspirent les décisions ministérielles, avec l'ambition de bouleverser la société en commençant par les enfants.
Les moyens, c'est « le pédagogisme », c'est-à-dire la prétention de faire de la pédagogie un « en soi » supérieur à toutes les disciplines.
En analysant les textes les plus récents des penseurs qui dirigent l'école aujourd'hui, des plus anodins en apparence aux plus confus, Liliane Lurçat discerne clairement, derrière le projet pédagogique, un véritable projet politique remplacer l'instruction obligatoire par l'école obligatoire, pour créer un « homme nouveau ». Une démarche suicidaire vers une école totalitaire ?

 

Une société sans école

Acheter

 Une société sans école de Ivan Illich

L'école obligatoire, la scolarité prolongée, la course aux diplômes, autant de faux progrès qui consistent à produire des élèves dociles, prêts à consommer des programmes tout à fait préparés par les « autorités » et à obéir aux institutions. A cela il faut substituer des échanges entre « égaux » et une véritable éducation qui prépare à la vie dans la vie, qui donne le goût d'inventer et d'expérimenter. L'auteur de Libérer l'avenir poursuit ici sa recherche, pour les nations riches ou pauvres, d'un autre mode de vie : or l'école doit pouvoir devenir le principal lieu d'une rupture avec le conformisme.

 

L'école de la lâcheté

Acheter

L'école de la lacheté de Maurice T. Maschino

Véritable réquisitoire contre l'allègement des programmes, contre la lâcheté de certains chefs d'établissements et inspecteurs ou encore l'inefficacité des IUFM, L'école de la lâcheté dénonce la faillite de l'Éducation nationale. Maurice T. Maschino, qui a été lui-même enseignant, part à la rencontre d'hommes et de femmes qui ont eu le courage de refuser - souvent à leurs dépens - des situations scandaleuses. Il incite les enseignants à redonner à l'école de la République ses lettres de noblesse en reprenant leur mission d'instruction au lieu d'assister à la décadence des établissements scolaires, devenus de simples lieux de vie où le savoir n'a plus sa place.

 

 

 

Pour plus d'informations sur ce sujet : Des écoles différentes // Wikipedia // Amazon